• Filtre for math subject Tous les sujets
  • Filtre for math subjectMaths
  • Filtre for math subjectPhysique-Chimie
  • Filtre for math subjectCorrigés de BAC
  • Filtre for math subjectRévisions Maths lycée
  • Filtre for math subjectPrépa Examens

Terminale

Première

Seconde

MPSI/PCSI

2BAC SM Maroc

  • Filtre for math subject Tous les sujets
  • Filtre for math subjectMaths
  • Filtre for math subjectPhysique-Chimie
  • Filtre for math subjectCorrigés de BAC
  • Filtre for math subjectRévisions Maths lycée
  • Filtre for math subjectPrépa Examens
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Déterminer les coéfficients d'un polynôme

Dans cette leçon de mathématiques, nous avons pour objectif de trouver les coefficients d'une fonction polynomiale inconnue, à partir de trois indices, à savoir l'existence d'un extremum atteint en -1, d'un autre extremum en 2, et l'annulation de la fonction en 1. Pour cela, nous déterminons la forme canonique de la fonction f(x) en fonction des coefficients a, alpha et beta, en faisant appel aux indices donnés. Ainsi, nous trouvons que alpha est égale à -1 et que beta est égale à 2. Ensuite, nous utilisons le troisième indice pour trouver le coefficient a, et finalement nous obtenons la fonction f(x) = -1/2(x+1)²+2. En résumé, en utilisant les indices donnés et en faisant appel à la forme canonique de la fonction, nous avons pu trouver les coefficients et donc l'expression de la fonction polynomiale inconnue.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Inéquation... compliquée !

Introduction to solving inequalities with polynomial terms, including second-degree polynomials in the numerator or denominator. A table of signs is necessary, taking into account the signs of both the numerator and denominator. An example is worked through, calculating the sign of a fraction with a second-degree polynomial numerator and a first-degree polynomial denominator, using a function analysis and a sign table. Another example is provided, where an identity is factored in, simplifying the analysis of the function. The importance of not overlooking values, such as the value of x where the denominator equals zero, is highlighted.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Les équations bi-carrés

Ce cours traite de la résolution d'équations de bicarré avec uniquement des puissances de 2 en x² et x4. On pose un grand x, résolvons l'équation de manière basique avec le cours du polynomial de second degré et en gardant à l'esprit que x est positif. Si x n'est pas positif, il ne convient pas. Nous pouvons également repérer une racine évidente pour faciliter la résolution. Le résultat final est un ensemble de solutions qui est soit x égal à -2, soit x égal à 2, et il est important de se rappeler que x doit être positif.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Inconnues : partir d'une somme et d'un produit

Dans cet exercice mathématique, on cherche deux entiers dont la somme est 51 et le produit est 308. Pour résoudre cette équation, on utilise le polynôme de second degré en se basant sur le théorème selon lequel, dans un polynôme AX2 plus BX plus C, les racines ont une somme de -B/A et un produit de C/A. En remplaçant les valeurs données dans le polynôme, on trouve les racines uniques de l'équation en calculant le delta. On peut également utiliser une méthode arithmétique pour décomposer 308 en facteurs premiers et chercher deux nombres dont la somme est égale à 51. Le professeur encourage les étudiants à poser des questions et explique que les identités remarquables peuvent aider à effectuer des calculs mentaux plus rapidement.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Une équation à paramètre

L'exercice de mathématiques consiste à explorer une famille d'équations de la forme x²+mx-2m=0 en fonction du paramètre m. Pour m=2, l'équation devient 0x²=0 et la solution unique est x=1/4. Si m est différent de 2, l'équation est un polynome de degré 2 et le discriminant delta est -4(m-2), qui détermine le signe de delta et donc le nombre de solutions de l'équation. Si m est plus petit que 0 ou plus grand que 10, il n'y a pas de solution réelle. Si m est égal à 0 ou 10, il y a une solution unique et si m est compris entre 0 et 10, il y a deux solutions réelles. Les solutions sont explicitement calculées pour chaque cas.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Minimiser la somme de 4 carrés

Cet exercice consiste à trouver X pour minimiser la somme X-a² + X-b² + X-c² + X-d², donnée avec les constantes ABCD (nombres réels quelconques). On peut considérer ABCD comme des constantes et développer la somme pour obtenir un polynôme S du second degré. Comme le a de S est positif, il admet un minimum pour x égal à moins b sur 2a. Ainsi, la valeur de X minimale est a plus b plus c plus d sur 4, qui est une moyenne de ABCD. Il s'agit d'un exercice avancé, mais qui peut être résolu facilement en appliquant les concepts de cours.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Relations coéfficients racines

Dans ce cours, le professeur explique qu'il y a un nouveau problème à résoudre sur les polynômes de degré 2. L'équation x²-x-9 a deux solutions x' et x''. L'objectif est de trouver les expressions suivantes sans les calculer : la somme du carré des deux solutions et la différence des deux au carré. Le professeur rappelle qu'il faut trouver des relations entre les racines et les coefficients au lieu de les calculer. Il explique que la somme des racines est égale au coefficient devant x avec un signe moins (-b/a) et le produit des racines est égal au terme constant (-c/a). Il suggère d'utiliser les identités remarquables pour résoudre le problème. En utilisant l'identité remarquable (a+b)² = a² + b² + 2ab, il développe l'expression (x' + x'')² et obtient x'² + x''² + 2x'x'' = 1. En utilisant le terme constant du polynôme (-c/a) = (-9/1) = -9, il trouve que x'² + x''² = 19. Ensuite, il développe l'expression (x' - x'')² et obtient x'² + x''² - 2x'x'' = 37. Il conclut en soulignant l'importance de trouver les bonnes relations et l'utilisation des identités remarquables pour résoudre le problème sans calculer les racines.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Position relative parabole et droite

Dans cet exercice, nous étudions les positions de deux courbes : une parabole (représentée par la fonction f) et une droite (représentée par la fonction g). La méthode consiste à trouver la différence entre les expressions des deux courbes (f2x - g2x) et à déterminer quand cette différence est positive ou négative. Nous avons d'abord la question initiale qui nous rappelle la méthode : nous devons étudier la différence entre les expressions des deux courbes (f2x - g2x) et déterminer quand elle est positive ou négative. Ensuite, nous évaluons cette différence en utilisant les équations de la parabole et de la droite. Nous obtenons 2x² - 3x + 5 - 5x + 3 = 2x² - 8x + 8. Nous factorisons cette expression par 2 et obtenons x² - 4x + 4, qui est une identité remarquable bien connue (2x - 2)². Nous en déduisons que f est toujours au-dessus de g quel que soit x appartenant à R. En d'autres termes, cf (courbe représentative de f) est toujours au-dessus de cg (courbe représentative de g). Nous pouvons conclure que f et g sont tangentes en x = 2, car f(2) = g(2) et f(2)² = g(2)². Pour vérifier nos conclusions, nous traçons les courbes sur une calculatrice graphique. Nous observons qu'il y a un point de tangence où les courbes se touchent, à x = 2. Par ailleurs, en zoomant, nous constatons que la parabole rouge reste toujours au-dessus de la droite bleue. En résumé, cet exercice consiste à étudier les positions de deux courbes (une parabole et une droite) en comparant leurs expressions. Nous déterminons que ces courbes sont tangentes en x = 2 et que la parabole est toujours au-dessus de la droite.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Rencontre entre parabole et droite

Ce cours porte sur l'intersection entre une parabole et des droites verticales ou horizontales. En déplaçant la valeur de la droite verticale, on observe que les points d'intersection varient. De même, lorsqu'une droite horizontale croise la parabole, il peut y avoir un point de tangence ou deux points d'intersection. Pour déterminer le nombre de points d'intersection entre les droites x=k et la parabole 4x²-8x+7, on résout l'équation en remplaçant y par 4k²-8k+7. On trouve ainsi un unique point d'intersection (k, 4k²-8k+7). Si la droite horizontale est de la forme y=k, on distingue les cas selon les valeurs de k. Si k<3, il n'y a pas d'intersection. Si k=3, il y a un point de tangence. Si k>3, il y a deux points d'intersection, dont les coordonnées peuvent être calculées en utilisant le discriminant. En résumé, il faut faire attention au signe du discriminant pour déterminer le nombre de points d'intersection.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Calcul de termes arithmétiques

Ce cours explique la méthode fondamentale des suites arithmétiques et fournit des exemples. Une suite arithmétique est une suite où chaque terme est la somme du terme précédent et d'une constante appelée raison. Pour trouver un terme, il suffit d'ajouter la raison au terme précédent.Dans un exemple, on voit qu'une suite arithmétique a une raison de -4 et que le premier terme est 3. On peut alors calculer le deuxième terme en soustrayant 4 de 3, obtenant ainsi -1. Un autre exemple est donné avec une suite arithmétique où le quatrième terme est 5 et la raison est 5. On doit ajouter la raison 6 fois pour arriver au terme numéro 10. En utilisant cela, on peut trouver directement que le terme numéro 10 est égal au quatrième terme plus 6 fois la raison. Dans cet exemple, cela donne 5 plus 30, soit 35. C'est une méthode simple pour trouver n'importe quel terme dans une suite arithmétique en connaissant la raison et un ou plusieurs termes.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Calcul de termes géométriques

Ce cours explique la méthode fondamentale pour les suites géométriques. Il démarre par une question sur la suite géométrique de raison 3 avec U6 égal à 5 et demande de calculer U20. Pour passer d'un terme à l'autre, il suffit de multiplier le terme précédent par la raison. Ainsi, pour passer de U6 à U20, il faut multiplier U6 par 3 puissance (20-6), ce qui donne la réponse. La deuxième question concerne une suite géométrique de raison 2 et le premier terme est -6. La formule de la suite géométrique donne Vn = V0 fois la raison puissance n. Donc ici, Vn est égal à -6 fois 2 puissance n. La méthode principale à retenir est de comprendre qu'on peut sauter directement entre les termes en calculant la différence entre eux, comme dans le premier exemple.
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image
Home Screen Studeo Student Image

Expression de termes d'une suite explicite

Une suite est une fonction qui prend comme antécédent l'ensemble des entiers naturels. Au lieu d'écrire "f de x", on peut écrire "u de n" ou "u indice n". Pour illustrer cela, prenons un exemple : définissons une fonction où pour tout entier naturel n, u égal au carré de n plus 1. Ainsi, si l'on considère u de 3, l'image de l'antécédent 3 par u sera 10. Pour exprimer différentes expressions, reprenons l'expression de u et considérons-la comme u de quelque chose. Ainsi, u de quelque chose sera "chose au carré plus 1". En prenant "chose" égal à "n plus 1", l'expression reste la même et devient "n plus 1 au carré plus 1". De même, pour u suivant, avec "chose" égal à "n moins 1", l'expression devient "n moins 1 au carré plus 1". Pour u de z, l'expression reste toujours la même, c'est-à-dire "2z". Enfin, pour u indice n plus 1, l'expression est "n carré plus 2". Il est important de faire attention aux nuances et de ne pas confondre les expressions comme "un plus 1" où "n plus 1" est l'antécédent, et "un plus 1" où l'on ajoute simplement 1 à un.